Web
Analytics Made Easy - StatCounter
Jump to Navigation

ATELIER DE VALIDATION DE LA POLITIQUE NATIONALE DE MIGRATION DE MAIN ŒUVRE AU BURUNDI

ATELIER SUR LA VALIDATION DE LA POLITIQUE NATIONALE DE MIGRATION DE LA MAIN D’ŒUVRE AU BURUNDI

En date du 28/5/2021 dans les enceintes de l'hôtel Royal Palace a eu lieu un Atelier de validation du document de Politique Nationale de Migration de la main d'œuvre au Burundi sous la haut patronage du Ministère de la Fonction Publique, du Travail et Emploi représente par l'assistant du ministre monsieur Adolphe BANYIKWA et la représentante de l’OIM au Burundi madame en collaboration avec les Ministères sectorielles.

L'objectif de cet atelier est de viser le renforcement des coordinations entre les différents acteurs autour des principes de la gouvernance de la migration, tente de mettre en exergue les dimensions sensibles au genre, et voudrait contribuer à en meilleur engagement de la diaspora Burundaise en incluant la migration de travail des Burundais résidant à l'étranger ,et en utilisant le potentiel des réfugiés sur le marché de travail domestique. 

Pour assurer cette mise en œuvre de cette politique de façon effective, il sera donc nécessaire de renforcer les capacités institutionnelles du Ministère de la fonction Publique, du Travail et Emploi(MFPTE).De plus, la mobilisation des partenaires techniques et stratégiques (OIM, HCR, CICR, etc.)devra intervenir de façon concertée et synthétique face aux défis multiples : absence de données fiable numérisés sur la situation des étrangers, insuffisances dans la partage des données concernant les étrangers ainsi que les réfugiés et apatrides, inexistence de la loi spécifique sur l’atrapatridie, gestion des migrations, l'harmonisation non encore effective des lois nationales avec les dispositions de la C E A, inexistence de base de données émanant des postes frontalières et leurs partage. Par ailleurs, il serait nécessaire de renforcer son partenariat stratégique régional au niveau de la ce  CEPGL, du COMESA, et de la CEEAC.

La mise en œuvre totale de cette Politique Nationale des Migrations de la Main d'Œuvre permettra le Burundi de s'intégrer davantage aux normes internationales du travail à travers l'application des principes des droits fondamentaux qui sont en vigueur. C’est dans ce sens qu'intervient le rôle déterminant du Département de l'Emploi du Ministère de la fonction publique du Travail et de l'Emploi (DEMFPTE) en vue d'assurer la meilleur encadrement de la migration de la main d'œuvre au Burundi.

 

 



Main menu 2

Article | by Dr. Radut