Web
Analytics Made Easy - StatCounter
Jump to Navigation

Rencontre de la Ministre de la Fonction Publique, du Travail et de la Sécurité Sociale avec les représentants des syndicats

Bujumbura, le 13 novembre 2012, à l’ENA, la Ministre de la Fonction Publique, du Travail et de la Sécurité Sociale, Honorable Annonciata SENDAZIRASA, a rencontré les représentants des syndicats pour échanger sur l’état d’avancement du Programme National de Reforme de l’Administration publique (PNRA) et de la politique salariale.

Dans son mot liminaire, Madame la Ministre a indiqué aux participants que le PNRA constitue « un grand outil qui nous a ouvert les voies d’attaquer le mal qui rongeait jusqu’alors l’administration burundaise ; à savoir certains disfonctionnements liés à notre passé récent de la crise sociopolitique qui nous empêchaient de rentrer dans une administration performante. » Et comme nous sommes en période post-conflit, le PNRA « nous oblige de nous regarder dans le miroir et projeter notre vraie image pour transformer l’administration publique burundaise ; qu’elle soit performante, efficace, équitable, tournée vers le citoyen. »

Madame la Ministre a poursuivi en saluant la collaboration étroite qui a caractérisé les partenaires sociaux, notamment lors de la validation du PNRA en date du 13 mars 2012, et d’autres cadres où les partenaires sociaux sont représentés, étant entendu que la mise en œuvre de ce programme se veut progressive. Pour ce qui est de la politique salariale, le PNRA donnera au Gouvernement un outil qui permettra d’agir « d’une manière globale, harmonisée, équitable. »

Avant de terminer son allocution, Madame la Ministre a demandé aux participants de ne pas anticiper sur la validation du rapport du Consultant sur la politique salariale prévue pour le 15 novembre 2012 : l’état d’avancement objet des échanges avec les syndicalistes ne concernant que le rapport du Consultant qui intègre les recommandations issues de l’atelier tenu à Ngozi du 4 au 6 octobre 2012.

Elle a enfin demandé aux participants d’apporter leur contribution à leur tour par des recommandations, pour une appropriation plus large des partenaires sociaux de la politique salariale donnant des orientations d’une harmonisation des salaires tant attendue, et ce dans un climat serein.

Les participants ont par la suite suivi attentivement deux brèves présentations sur l’état d’avancement de la mise en œuvre du PNRA par le Directeur du Bureau ASAP, et de la politique salariale par le Consultant qui a mené l’étude y relative.

Ces présentations ont été suivies d’échanges à travers lesquels les syndicalistes se sont réjouis du cadre qui venait de leur être offert pour émettre leurs avis et considérations sur la politique salariale. Beaucoup d’observations et inquiétudes par rapport aux propositions du Consultant ont été exprimées, et cela a été dû au fait que les participants n’avaient pas suffisamment d’informations sur ce rapport.

Le souci des syndicalistes a été focalisé sur l’inclusion de tous les secteurs qui émargent sur le budget de l’Etat, et de leur propre implication dans la suite de tout le processus, tout en sachant qu’il ya justement des cadres où ils sont représentés comme le Conseil National du Travail et le Comité National de Dialogue Social.

Les droits acquis en matière salariale ont attiré beaucoup d’attention, mais les participants ont été tranquillisés par le fait qu’il n’est pas prévu d’y toucher, mais que dans un premier temps, on s’occupera de ceux qui touchent moins qui verront leurs salaires évoluer rapidement et cette évolution sera lente pour ceux qui touchent plus. La classification des emplois, qui mettra en valeur les fonctions, viendra résoudre certains problèmes, notamment le principe « à travail de valeur égale, salaire égal » pour une meilleure harmonie.

En clôturant la réunion, Madame la Ministre a invité les syndicalistes à redoubler d’efforts pour que le PIB augmente, car le processus de mise en œuvre de la politique salariale suivra le même rythme. Elle a en outre demandé aux syndicalistes de faire part à leurs représentants toutes les préoccupations qui n’ont pas été exprimées au cours de la rencontre pour qu’elles soient prise en compte lors de la séance de validation du rapport du Consultant prévue pour le 15 novembre 2012.

Madame la Ministre a enfin remercié tous les participants pour leurs contributions et leur a promis l’inclusion de tous les partenaires tout au long du processus.



Main menu 2

Article | by Dr. Radut