Web
Analytics Made Easy - StatCounter
Jump to Navigation

Conférence de presse de la Ministre de la Fonction Publique, du Travail et de la Sécurité Sociale en date du 12 juillet 2011 sur le rapport d’évaluation mi-parcours du plan d’action 2011 du ministère

Mesdames, Messieurs les journalistes,

Nous vous remercions d’avoir répondu à notre invitation et de nous donner, par la présente conférence de presse, l’opportunité d’informer le public en général, et les usagers en particulier, des réalisations de notre Ministère enregistrées de janvier à juin 2011.

Il est utile de faire remarquer que la présente conférence de presse s’inscrit dans le cadre du plan d’action du Gouvernement et fait suite à une évaluation à mi-parcours du plan d’action propre au Ministère qui a eu lieu en date du 27 juin 2011, et nous nous limiterons aux principales réalisations.

1. D’emblée, on notera que la qualité des services rendus aux usagers a connu une nette amélioration à la Fonction Publique. En effet, les fonctionnaires et agents sont désormais payés à temps, et dans tous les cas au plus tard le 29 du mois, et ce grâce à l’acquisition d’un logiciel de la gestion de la carrière et la paie, un des projets prioritaires de la réforme de la Fonction publique réalisé grâce à l’appui de la Banque Mondiale.

2. Ce logiciel a permis de nettoyer l’ancien fichier paie car il a permis de débusquer les fictifs et les paiements indus et de corriger certaines irrégularités.

Des économies en faveur du Trésor Public ont été réalisées avec les suspensions de salaires des fonctionnaires et agents en détachement, en disponibilité et en désertion. De janvier à fin mai 2011, on a pu recouvrer 124.795.255 FBU.

Le Ministère de la FPTSS est à l’œuvre pour recouvrer progressivement en faveur du trésor public des primes et indemnités, des allocations familiales touchées indûment, des impôts non retirés des salaires.

3. Etant donné que le Ministère a notamment en charge la lutte contre les malversations, il sied de faire remarquer qu’on a pu démasquer 38 étudiants qui ont perçu des salaires pendant qu’ils percevaient en même temps la bourse. Ils seront sommés de rembourser les salaires perçus indûment.

4. Dans le même cadre, 24 cas de faux et usage de faux diplômes ont été identifiés. Les cas avérés sont déférés la Justice, tandis que d’autres sont transmis à la Brigade Anticorruption pour compétence.

5. Une mise en réseau satellitaire est en cours de préparation pour relier le Ministère de la Fonction Publique avec les antennes provinciales de la Fonction Publique pour approcher les services du citoyen grâce à l’appui financier du Gouvernement Français.

6. Suite à l’organisation d’un service d’accueil, les usagers qui font signer des documents dans les services chargés de la gestion des traitements sont servis endéans une journée : les documents requis déposés avant-midi reçoivent la suite appropriée dans l’après-midi.

7. Une boîte à suggestions a été installée pour recueillir les avis et contributions des usagers dans le but d’améliorer notre manière de les servir. Dans le même sens, nous avons entamé des démarches pour obtenir un numéro vert.

8. En vue de venir à bout des lenteurs administratives dans le traitement des dossiers, particulièrement ceux des enseignants, il a été tenu à Bujumbura et à Gitega des ateliers avec les Directeurs Provinciaux de l’Enseignement, les Inspecteurs Provinciaux, Régionaux et Communaux dans le but d’échanger sur la manière dont nos deux Ministères peuvent collaborer. 9. A la même occasion, 42 .000 exemplaires du Statut Général des Fonctionnaires leur ont été remis et ce en vue de leur faciliter la gestion des ressources humaines sous leur responsabilité et à distribuer aux enseignants. Désormais, aucun enseignant n’est censé ignoré la loi qui le régit comme fonctionnaire, grâce à l’appui de USAID.

10. Des dossiers des ayants-droits des fonctionnaires assassinés en 1972 sont à l’étude pour une prochaine régularisation.

11. Dans le cadre de la promotion du dialogue social, les partenaires sociaux ont signé une Charte Nationale de Dialogue Social, et un Comité National du Dialogue Social « CNDS » est en cours de préparation pour avoir une structure permanente de gestion et de prévention les conflits sociaux dans le monde du travail, grâce à l’appui du PNUD.

12. En matière de protection sociale, il y a lieu de se féliciter puisque le Gouvernement a adopté au mois d’avril une Politique Nationale de Protection Sociale (PNPS). Cette politique vise l’extension progressive de la protection sociale aux secteurs privé, informel et rural. Pour bien y parvenir, le Code de sécurité sociale est en processus de révision. Le Burundi est également mis dans les pays prioritaires du BIT pour l’appui financier du socle de Protection sociale.

13. Avec la mise en place de l’Office National des Pensions et Risques Professionnels « ONPR » attendu depuis les années 1965, les pensionnés et les ayants-droit de la Fonction Publique perçoivent, en plus des 60% de leur traitement de base, un montant de 12.600 FBU par mois équivalent à 280 points du nouveau régime. Ce montant est également touché par ceux qui sont en retraite avant la mise en place de l’ONPR. Nous attendons les résultats d’une étude sur les paramètres de gestion du régime en cours qui pourraient augurer de plus amples améliorations.

14. Du coup, on notera qu’aujourd’hui, un fonctionnaire civil de l’Etat peut être pris en charge pour son accident de trajet, de travail et pour une maladie professionnelle, comme pour les travailleurs affiliés à l’INSS.

15. C’est grâce à ce nouveau venu en matière de protection sociale que des économies sur les prestations servies antérieurement ont été réalisées. En effet, suite au recensement mené par l’ONPR, on a pu déceler des fraudes et ainsi de suspendre les payements des pensionnés et ayants-droit qui percevaient indûment les prestations. Par exemple, sur les 6.558 orphelins qui recevaient la rente antérieurement, l’ONPR ne paie que 2.990 (56% des prestations étaient payées donc indûment), tandis que sur un peu plus de 5.000 qui percevaient la pension, l’ONPR n’a recensé jusqu’à maintenant que 3.238, càd 35% des prestations à ce niveau étaient indues.

16. Il est utile de noter avec grande satisfaction que les prestations à l’INSS ont été revalorisées de 40%, tandis que les dossiers complets sont traités avec rapidité.

17. Dans le cadre de la politique du logement décent des cadres de l’Etat, l’INSS va bientôt construire 60 appartements à loyer modéré : le DAO est en cours d’achèvement.

18. L’INSS et la MFP sont entrain d’envisager les modalités pratiques de traduire en réalité le souhait du Chef de l’Etat en rapport avec un hôpital de référence.

19. Il importe de réaliser que l’emploi constitue un des piliers du développement et sera considéré désormais comme axe dans le CSLP II et des partenariats avec le secteur privé et la société civile intéressée par cette problématique s’impose.

20. Dans le cadre de création d’emploi, une étude a déjà été réalisée au sein du Ministère dans 4 provinces pour les créneaux porteurs en matière d’emploi et une enquête sur la main d’œuvre est également en cours de réalisation, grâce à l’appui du budget de la Communauté Est Africaine.

21. Enfin, il sied d’indiquer que le Ministère contribue quelque peu à l’alimentation du Trésor Public puisque les recettes réalisées jusqu’au mois de mai 2011 afférentes aux permis de travail octroyés aux travailleurs étrangers s’élèvent à 19.054.037 FBU.

Mesdames, Messiers les journalistes,

Nous ne prétendons pas avoir été exhaustif, c’est pourquoi la parole vous est accordée pour demander des éclaircissements et/ou poser des questions.

Je vous remercie.



Main menu 2

Article | by Dr. Radut