Web
Analytics Made Easy - StatCounter
Jump to Navigation

UNE DELEGATION DE L’ORGANISATION INTERNATIONALE DU TRAVAIL(OIT) REÇUE PAR LE MINISTRE DE LA FONCTION PUBLIQUE, TRAVAIL ET EMPLOI.

Dans l’après midi de mardi 14 juin 2016, Monsieur Félix MPOZERINIGA Ministre

de la Fonction Publique, du Travail et de l’Emploi a reçu en audience dans son cabinet, une délégation de l’Organisation Internationale du Travail (OIT) composé de trois personnalités conduite par la Directrice du Bureau régional de Dar es Salaam, Madame Mary Kawar. Cette région englobe  la Tanzanie, le Burundi, le Kenya, le Rwanda et, l’Uganda. Les trios personnalités sont : Mary KAWAR, Director Country Office for the United Republic of Tanzania, Burundi, Kenya, Rwanda and Uganda ; Jealous Chirove, Employment Specialist Country Office for the United Republic of Tanzania, Burundi, Kenya, Rwanda and Uganda et; Jurgen Schwettmann, Consultant International pour le Développement et la Coopération. Cette rencontre a été une occasion pour le Ministre de la Fonction Publique, du Travail et de l’Emploi de présenter les grands dossiers qui nécessitent un appui de l’OIT.

Le Ministre de la Fonction Publique, du Travail et Emploi Monsieur Félix MPOZERINIGA a remercié la délégation de l’OIT pour la visite et a indiqué des projets en cours au MFPTE d’une importance capitale pour le développement socio-économique du pays.

Les projets présentés sont :

1.La Politique Nationale de l’Emploi (PNE) adoptée par le Gouvernement en 2014 et qui nécessite une stratégie de sa mise en œuvre. La mise en œuvre effective de la PNE permettra la création de nombreux emplois ;

2.La politique salariale équitable dans le secteur public, cette politique connu sous le vocable d’ «Harmonisation des salaires» va permettre l’application du principe fondamental de l’OIT : «A valeur de travail égal salaire égal». Le Ministre a indiqué que l’appel d’offre pour le recrutement d’un bureau d’étude pour l’élaboration de cette politique a été lancée au début du mois de mai ;

3.La formation professionnelle : le Ministre a indiqué que le secteur de l’Enseignement des Métiers, de la Formation Professionnelle et de l’Alphabétisation a plusieurs fois changé de Ministère, mais que depuis la nouvelle législature de 2015, le secteur est revenu au Ministère en charge du travail et de l’emploi, une situation que l’OIT a sollicité à maintes reprises pour pouvoir continuer à appuyer ce secteur. Le Ministre a également demandé au BIT d’aider à la mise à jour de l’étude faite en 2008 concernant la redynamisation du Centre de Formation et de Perfectionnement Professionnel (CFPP);

4.La Protection Sociale, le BIT a aidé à l’élaboration de la Politique Nationale de la Protection Sociale (PNPS). Le Ministre a indiqué que la Protection Sociale est pour le moment entre les mains du Ministère en charge des Droits de la personne humaine, des affaires sociales et du genre. Le Ministre a indiqué que la pension qui est octroyé aux travailleurs qui vont à la retraite est trop bas et que ce secteur a besoin d’un «actuaire » qui va aider à faire un travail préliminaire pour la valorisation de la pension ;

5.La révision des textes de base en matière du travail devenus anachroniques pour les adapter à la situation du moment, les textes à réviser sont le Code du Travail et le Code de Sécurité Sociale et ;

6.Le dialogue social : Le Ministre a indiqué que le dialogue social au Burundi est très avancé par rapport aux autres pays Africains, que depuis l’adoption par les Partenaires Sociaux de la Charte Nationale de Dialogue Social en mai 2011, un organe tripartite chargé d’assurer la médiation des conflits sociaux (CNDS) a été crée, de même que son Secrétariat Exécutif Permanent chargé d’assurer le suivi au quotidien des dossiers du CNDS. Il a également indiqué que le Programme Pays Travail Décent (PPTD) du Burundi sera actualisé par les services du Ministère, étant donné que l’actuel PPTD était prévu pour les années 2012-2015.

La délégation de l’OIT a indiqué que la visite intervient quelques mois après que le Burundi a passé administrativement du bureau régional Kinshasa  à celui de Dar Es Salam, que c’est une occasion de prendre contact avec les Partenaires du Burundi afin de connaître la situation du pays par rapport aux projets appuyés par l’OIT. La délégation a salué les avancées notables réalisées par le MFPTE dans le domaine du Dialogue Social et les autres domaines et a promis de continuer à aider le Burundi pour pérenniser les acquis.

La délégation de l’OIT devra lors de son séjour au Burundi rencontrer également les Partenaires Sociaux (les syndicats et les employeurs) ainsi que Certaines Organisations Internationales comme le PNUD ainsi que d’autres PTFs.

 

 


 



Main menu 2

Article | by Dr. Radut