Jump to Navigation

REUNION D’AUTO EVALUATION DES REALISATIONS DU PREMIER SEMESTRE 2016.

En date du 23 juin 2016, s’est tenue dans la salle de réunion du Ministère de la Fonction Publique, du Travail et de l’Emploi (MFPTE) une réunion d’auto-évaluation interne des réalisations du premier semestre 2016, sous la supervision de Madame la Secrétaire Permanente du Ministère. Etaient conviés à cette réunion, l’administration centrale composée par la Direction Générale de la Fonction Publique (DGFP), l’Inspection Générale de la Fonction Publique (IGFP), l’Inspection Générale du Travail et de la Sécurité Sociale (IGTSS) et la Direction Générale du Travail (DGT) avec les Institutions sous tutelle du MFPTSS en l’occurrence l’Ecole Nationale d’Administration (ENA), l’Office Burundais de l’Emploi et de la Main d’œuvre (OBEM) ;les secrétariats Exécutifs Permanents : du Comité National de Dialogue Social (SEP/CNDS) et, du Programme National de Reformes Administratives (SERAP) sans oublier la Direction Générale de l’Enseignement des Métiers, de la Formation Professionnelle et de l’Alphabétisation (DGEMFPA).

Dans son mot de cadrage de la réunion, Madame Marie-Rosette NIZIGIYIMANA Secrétaire Permanente du MFPTE a fait savoir que la présente réunion d’auto-évaluation est une occasion d’estimer le pas déjà franchi au premier trimestre par rapport au Plan d’Action du Gouvernement, de s’ajuster par rapport à l’un ou l’autre point qui n’avance pas convenablement et de se donner des conseils étant donné que nous appartenons à une même famille. Elle a par la suite demandé au Conseiller au Cabinet de présenter la Compilation du rapport semestriel afin que l’assemblée présente donne des critiques et considération  sur le rapport qui devra être acheminé prochainement à la Superstructure. Le rapport présenté était composé de trois axes principaux, lesquels axes constituent les domaines d’interventions du MFPTE (Gouvernance administrative ; emploi et travail décent et ; dialogue social).

Dans l’axe Gouvernance administrative, des activités inscrites dans le Programme National de Réformes Administratifs vont bon train : le Centre  de Traitement des données Informatiques (CTI) vient de recevoir de nouveaux équipements modernes de la part du PNUD pour permettre le fonctionnement du « portail de la Fonction Publique » qui va permettre à tous les fonctionnaires et Agents Civils de l’Etat de consulter en ligne leurs dossiers. La mise à jour et l’intégration  dans le logiciel OPEN PRH  les données d’identification biométriques des fonctionnaires du recensement  2008 avance convenablement. La réhabilitation des locaux qui vont abriter les Guichets Uniques Provinciaux dans les provinces pilotes de Ngozi, Muyinga, Mwaro, Bururi et Gitega est déjà terminée,   on est en cours d’achever les travaux supplémentaires et sur le câblage électrique et informatique.  Nous terminons cet axe en précisant que le traque des fonctionnaires fictifs a permis de désactiver 115 Fonctionnaires fictifs de la liste représentant un montant de  110.224.749 (Cent Dix Million Deux Cent vingt Quatre Mille Sept Cent Quarante Neuf Franc Bu devrait être retournés au trésor public. Les dossiers ont été transférés à la brigade spéciale anti corruption. 

Dans l’axe emploi et du travail décent, la mise en place du cadre institutionnel de suivi du processus de l’élaboration de la stratégie de la mise en œuvre effective de la Politique Nationale de l’Emploi (PNE) est terminée  (Comité technique et comité de Pilotage en place) et, le recrutement des consultants pour cette activité  en cours (Les TDRs sont déjà au PNUD). De plus de 200 jeunes ont déjà été formés sur  l'élaboration des plans d'affaires et autres techniques de recherche d'emploi. Enfin, 119 entreprises ont été visitées et contrôlées par les Inspecteurs dans le cadre de la vérification des conditions d’hygiène en milieu du travail ; 12 étrangers sans permis de travail ont été débusqués et un montant de 85.669.409 FBU a été recouvré dans le cadre de la perception de la  taxe sur l’emploi de la main d’œuvre étrangère.

 

Dans l’axe du dialogue social, 2 comités de dialogue social ont été crées dans les Ministères en charge des TIC et de l’Agriculture.  Ces comités de dialogue social aident à la prévention et la médiation des conflits de travail.

 

 



Main menu 2

Article | by Dr. Radut
after effects