Web
Analytics Made Easy - StatCounter
Jump to Navigation

REPRISE DES SEANCES DE COACHING SUR LA POLITIQUE ET LES OUTILS DE GESTION DES PERFORMANCES DANS LE SECTEUR PUBLIC.

Dès lundi 12 mars 2018 dans les enceintes de l’ l’Hôtel Best Outlook de Bujumbura a repris les séances du coaching des cadres du Ministère de la Fonction Publique, du Travail et de l’Emploi (MFPTE) sur la Politique de la Gestion des Performances dans le Secteur Public (PGPSP). Cette nouvelle série de séances de coaching vont s’étaler du 12 au 15 mars 2018 et s’inscrit parmi d’autres nombreuses  séances de coaching des cadres dudit ministère prévu jusqu’au mois de juin 2018.

Le travail de coaching se fait par groupe, au total  quatre (4) groupes constitués des cadres de différents niveaux hiérarchiques ont été constitués lors de la précédente formation qui s’est déroulée en dates du 01 au 02 mars 2018. Chaque groupe avait alors identifié des problématiques sur la Politique de la gestion des formances dans lesquels  elle voulait être renforcée et, c’est sur ces problématiques que le Consultant International Monsieur Martin Chien-Khang met l’accent particulier lors du coaching.

A titre d’exemple, le deuxième groupe qui a bénéficié de cette formation au cours de la journée du 13 mars 2018, a suivi une formation sur deux (2) problématiques suivant : savoir créer les cahiers de charge et les fiches de poste ainsi que la mise en situation entretien feedback, problématiques que ce groupé a choisies pour approfondir.

Après avoir défini les termes de « mission », « activités » et « tâches », le consultant international a donné quelques conseils pour rédiger une fiche de poste comme par exemple l’utilisation des verbes d’action qui décrit de façon précise les tâches. Les cadres ont été amenés à un exercice pratique de création de leurs propres fiches de postes.

Le dernier exercice pratique a concerné à une simulation de mise en situation entretien de feedback. Deux cadres ont respectivement joué les rôles de manager et de collaborateur. Après cet exercice, les participants ont fait part de leurs observations compte tenu des notions théoriques apprises pour cette technique avant de pratiquer aussi la technique dite de « Bouchage » consistant à dire en un mot ou une phrase ce qu’on ressente à l’issue de l’exercice de simulation.

Partant de  cet exercice de simulation d’un entretien, le consultant international a expliqué une distinction importante entre : une "opinion", un "fait" et un "sentiment". Après cette différenciation,   il a conseillé de ne jamais lors d’un entretien utilisé une opinion, d’utiliser en revanche toujours un fait et d’utiliser  quelques fois un sentiment lorsqu’il est positif. Et d’ajouter que le feedback entraîne toujours la reformulation qui consiste à redire en d’autres termes ce qu’a dit l’interlocuteur, de sorte que celui-ci se reconnaisse vraiment dans la reformulation.

Rappelons en terminant que ces séances de formation sont organisées grâce à l’appui cent pour cent (100%) du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) dans le cadre du Programme National de Réforme de l’Administration du ministère en charge de la Fonction publique via le Projet-PNRA. Elles rentrent dans la mise en application effective du deuxième axe du Projet-PNRA intitulé : « Restaurer les principes de gestion des agents publics autour des valeurs d’équité, de transparence et de performance ».

 

 

 



Main menu 2

Nouvelle | by Dr. Radut