Jump to Navigation

POSE DE LA PREMIERE PIERRE DE L’ELABORATION DES BASES D’UNE NOUVELLE STRATÉGIE DE GESTION DES EFFECTIFS ET DE LA MASSE SALARIALE

Le Ministère de la Fonction Publique, du Travail et de l’Emploi (MFPTE) appuyé par le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), principal Partenaire Technique et Financier dudit ministère dans le cadre du Programme National de Réforme de l’Administration Publique (PNRA), a organisé ce lundi 11 juin 2018 à Best Outlook hôtel de Bujumbura,  un atelier de trois jours (du 11-13 juin 2018)  ayant pour thème l’ « élaboration des bases d’une nouvelle stratégie de gestion des effectifs et de la masse salariale ». Des Directeurs Provinciaux de l’Enseignement, des Directeurs Provinciaux de l’Agriculture et de l’Elevage et des responsables des bureaux Provinciaux de Santé ont été conviés à cet atelier.  Les trois ministères (le Ministère de la Santé et de la Lutte contre le Sida, le Ministère de l’Agriculture et de l’Elevage et le Ministère des Finances, du Budget et de la Coopération au développement Economique ont été ciblés puisque la maîtrise des effectifs et de la masse salariale font partie des axes stratégiques des finances publiques et celles-ci constituent une de leurs préoccupations au quotidien. Le PNUD était représenté dans cette activité par Monsieur Saandi Assoumani, Conseiller Technique Principal du Projet-PNRA.

Cet atelier s’inscrit dans la mise en œuvre effective de l’une des 35 actions du PNRA (l’initiation d’une stratégie de gestion des effectifs de la fonction publique) qui est contenu dans le deuxième axe dudit projet intitulé : « Restaurer  les principes de gestion des agents publics autour des valeurs d’équité, de transparence et de performance ».

L’atelier a été solennellement ouvert par Son Excellence le Ministre de la Fonction Publique, du Travail et de l'Emploi  Monsieur Félix MPOZERINIGA. Le Ministre a de prime abord remercié du fond du cœur le PNUD, unique Partenaire Technique et Financier du PNRA  par ses nombreux appuis tant techniques que financiers qu’il ne cesse d’octroyer au Ministère depuis l’adoption du PNRA en 2012 jusqu’à nos jours. Il a également remercié tous les participants pour avoir répondu massivement à l’invitation malgré leurs innombrables occupations. Il a en outre brièvement parlé du contexte de la tenue de cet atelier en rappelant que le diagnostic d’état des lieux qui a conduit à la formulation, à l’analyse et à l’adoption du PNRA avait révélé des lacunes liées à la gestion des ressources humaines notamment l’état préoccupant de la Direction Générale de la Fonction publique compte tenu de son système de fonctionnement et de ses performances, d’une part, et des attentes des agents publics, d’autre part. Il a terminé son discours en exhortant les participants de faire siens les travaux pour que les conclusions et recommandations qui y seront tirées puissent orienter la rédaction d’un document de stratégie de gestion des effectifs et de la masse salariale.

Nous pouvons conclure que les travaux de cette première journée ont été très productifs, c’est de bon augure pour la suite et les résultats à la fin. Cela s’est manifesté à travers les travaux en groupes organisés après trois présentations, respectivement du Secrétariat Exécutif permanent de la Réforme de l’Administration Publique (SERAP) sur le PNRA ; de la Direction Générale de la Fonction Publique sur le rôle de ce dernier dans la gestion des effectifs de l’Etat et celle de l’Inspection Générale  de la Fonction Publique qui a présenté des cas de fonctionnaires fictifs identifiés et qui perçoivent indûment un double salaire. Quant au travaux en groupes en soit, ils  constituaient à compléter une matrice d’analyse des outils, des forces et faiblesses dans les différentes transactions de la gestion des effectifs et de la masse salariale. Les débats ont été caractérisés par des échanges sans faux-fuyants.

La journée de demain (12 juin 2018) sera consacrée principalement à la restitution en plénière des travaux en groupe.   

 



Main menu 2

Nouvelle | by Dr. Radut
after effects