Web
Analytics Made Easy - StatCounter
Jump to Navigation

OUVERTURE DES MINI ATELIERS DANS LE CADRE DE LA REVISION DU CADRE INSTITUTIONNEL, LEGAL ET REGLEMENTAIRE DE LA FONCTION PUBLIQUE BURUNDAISE.

Les mini ateliers dans la cadre de la révision du cadre Institutionnel, Légal et Règlementaire de la Fonction Publique Burundaise pour  se conformer aux différentes réformes en cours ont été ouverts solennellement ce mardi 4 décembre 2018 à l’Hôtel Best Outlook de Bujumbura.  Ces ateliers qui vont rassembler certains cadres provenant des Ministères sectoriels sont organisés du 4 au 7 décembre 2018 grâce à l’appui du Programme des Nations pour le Développement (PNUD) dans le cadre de ses appuis techniques et financiers au Ministère de la Fonction Publique, du Travail et de l’Emploi pour le Programme National de Réforme de l’Administration Publique (PNRA).  Durant les trois jours, des cadres des différents ministères vont se succéder tour à tour pour apporter leurs contributions au travail du consultant International.  

Au cours de la première  journée du 4 décembre 2018, des cadres provenant de neuf (9) Ministères ont été mobilisés, il s’agit des Ministères suivants : Intérieur, Formation Patriotique et Développement Local ; Finances, Budget et Coopération au Développement  Economique ; Ministère à la Présidence chargé de la Bonne Gouvernance ; Décentralisation et Réformes Institutionnelles ; Commerce, Industrie et Tourisme ; Jeunesse, Postes et Technologies de l’Information ; Communication et Médias ; Culture et Sports et ; Ministère à la Présidence chargé des Affaires de la Communauté Est-Africaine.

Les orateurs principaux du jour en l’occurrence le Secrétaire Exécutif  Permanent de la Réforme de l’Administration Publique (SERAP) Monsieur Charles BERAHINO lors de son mot d’ouverture et, le Consultant International Monsieur Laurent Viguier lors de son exposé sont tous revenus sur les raisons à l’origine de la révision  du Cadre actuel Institutionnel, Légal et Règlementaire de la Fonction Publique Burundaise. A l’heure  où plusieurs réformes sont déjà enclenchées dans l’administration publique Burundaise, il est d’une impérieuse nécessité qu’il y ait révision des textes actuels de la Fonction Publique Burundaise pour se conformer à ces nouvelles politiques.  A titre de rappel, les nouveaux chantiers déjà enclenchés sont : la Politique de la Gestion des Performances dans le Secteur Public et ses Outils de mise en œuvre, la mise en place d’une nouvelle grille de classification des emplois et d’un répertoire des emplois et, l’élaboration en cours d’une nouvelle Politique Salariale Equitable dans le Secteur Public en tenant compte de la grille de classification des emplois.

Après l’exposé riche et varié du Consultant International où il a démontré: l’état actuel du système en place, la définition d’un corps de fonctionnaire et ses avantages et, l'hypothèse d’un système transitoire et les composantes de la rémunération dans l’avenir, les participants ont eu le temps d’apporter leurs contributions et de poser des questions. Dans l’ensemble, tous les intervenants ont salué les étapes déjà franchies dans le cadre de la Réforme de l’Administration Publique Burundaise et ont réitéré leurs engagements à aider pour atteindre les objectifs fixés. Ils ont en outre recommandé de continuer une large sensibilisation et vulgarisation de ces nouvelles politiques dans les Ministères afin que les employés du haut au bas de l’échelle puissent réellement s’en imprégnés.

 

 



Main menu 2

Nouvelle | by Dr. Radut