Web
Analytics Made Easy - StatCounter
Jump to Navigation

LE MINISTRE DE LA FONCTION PUBLIQUE, DU TRAVAIL ET DE L’EMPLOI RENCONTRE LES CHARGES DES RESSOURCES HUMAINES DE TOUS LES MINISTERES.

Dans le cadre d’une meilleure collaboration entre le Ministère de la Fonction Publique, du Travail et de l’Emploi avec les autres Ministères afin d’ améliorer les services offerts aux usagers, le Ministre de la Fonction Publique Monsieur MPOZERINIGA Félix a tenu jeudi 21 avril 2016, dans la salle de réunion du Ministère, une réunion de travail avec les chargés des Ressources Humaines de tous les Ministères.

Dans le discours d’ouverture de la réunion, Monsieur MPOZERINIGA Félix Ministre de la Fonction Publique, du Travail et de l’Emploi a vivement remercié tous les participants et en particulier ses collègues Ministres d’avoir autorisés les chargés des ressources humaines pour participer à cette importante réunion. Il a fait savoir que l’administration Burundaise jadis d’une qualité remarquée, souffre actuellement des effets de la situation politico-sécuritaire et socio-économique qu’a traversé notre pays depuis près de deux décennies. Le Ministre de la Fonction Publique a développé durant cette réunion trois points qu’il a situé en trois axes : le premier axe concernait le respect de la loi concernant le travail ; le second axe le dialogue social et ; le dernier axe, la loi sur l’action récursoire.

Concernant le premier axe relatif au respect de la loi, le Ministre de la Fonction Publique a fait savoir que certains fonctionnaires et agents civils de l’Etat continuent à afficher un comportement irresponsable qui ne favorise pas le développement socio-économique du pays auquel ils sont appelés à œuvrer. Il a signalé que certains fonctionnaires et agents civils de l’Etat manifestent un comportement discriminatoire basé sur l’appartenance religieuse, ethnique et, politique, etc. ; confondant par là le service public à leur propriété privée.  Le Ministre a fait savoir que le militantisme quel que soit sa couleur n’est pas autorisé au service, mais est autorisé en dehors des bureaux de travail, et a conseillé aux fonctionnaires qui pratiquent ce genre de comportement de changer.

Le deuxième axe évoqué concernait le dialogue social.  Sur ce sujet, le Ministre de la Fonction Publique a montré que depuis que la Charte Nationale de Dialogue Social a été adopté par les Partenaires Sociaux en mai 2011 et, que le Comité National de Dialogue Social a commencé à faire la médiation des  conflits de travail, le milieu du travail est apaisé et les grèves répétitifs du passé ont sensiblement diminués. Il a saisi de l’opportunité pour féliciter les syndicats pour avoir compris le rôle primordial du  dialogue social et de continuer à toujours saisir le CNDS chaque fois qu’un litige naît.

Enfin, le Ministre de la Fonction Publique a rappelé dans le troisième axe que la loi portant réglementation de l’action récursoire et directe de l’Etat et des communes contre les mandataires et leurs préposés a été promulguée le 25 juillet 2014 (loi n°1/22 du 25 juillet 2014). Il a alors fait un clin d’œil aux mandataires publics qui agissent sous méconnaissance de la loi en leur rappelant que le moment venu, l’Etat va se retourner contre eux pour rembourser l’argent que l’Etat aura déboursé à titre de dommages et intérêts des fautes commises.

La réunion a continué par une présention du Directeur Général de la Fonction Publique qu’a rappelée certaines dispositions du Statut Général des fonctionnaires concernant les positions statutaires de : «  détachement », « disponibilité », « suspension »,  «  renvoie », etc.

Les participants ont salué la tenue de cette réunion et ont demandé que de telles réunions soient souvent organisées  pour pérenniser une meilleure collaboration.

La réunion va continuer jeudi 28 Avril 2016, et au cours de cette journée, les participants sortiront des recommandations qui vont permettre de remettre sur les rails certaines fonctionnaires qui violent la loi.



Main menu 2

Article | by Dr. Radut