Jump to Navigation

LE CONSEIL NATIONAL DE DIALOGUE SOCIAL (CNDS) VULGARISE LA CHARTE NATIONALE DE DIALOGUE SOCIAL ET MET EN PLACE DES COMITES PROVINCIAUX DE DIALOGUE SOCIAL DANS LES PROVINCES DE BUJUMBURA, CIBITOKE ET KAYANZA

Le CNDS a négocié formellement avec le Ministère de la Fonction Publique, du Travail et de l’Emploi et le Ministère des Finances et du Budget une solution durable pour régulariser les catégories des fonctionnaires qui méritent d’être régularisées selon les critères préétablies. Le CNDS a organisé un atelier de vulgarisation de la Charte Nationale de Dialogue Social et de mise en place des Comités Provinciaux de Dialogue Social (CPDS) dans les provinces de Bujumbura, Cibitoke et Kayanza qui a eu lieu dans la commune Mutimbuzi de la province de Bujumbura ce mercredi 15/011/2017. Dans cet atelier, le Ministère de la Fonction publique du Travail et de l’Emploi était représenté par l’Assistant du Ministre Monsieur Didace NZAMBIMANA qui a d’abord remercié toutes les personnalités qui étaient présentes dans ces cérémonies. Ensuite, il a précisé que le Burundi a adopté la Déclaration relative aux principes et droits fondamentaux au travail où ledit pays s’est ainsi engagé à promouvoir et à mettre en œuvre ces principes fortement recommandés et incontournables pour un milieu de travail serein et apaisé. Selon Monsieur Didace NZAMBIMANA, le Burundi a déjà fait des réalisations significatives en matière du dialogue social. Pour cette occasion, Serge NGENDAKUMANA président du Comité National de Dialogue (CNDS) précise que sur la question de disparité salariale entre les fonctionnaires, le CNDS a déjà bouclé des analyses qui avaient été délibérés par une sous-commission où le rapport définitif a été signé par tous les membres avant d’être transmis au niveau des ministères sectoriels en charge notamment le Ministère de la Fonction Publique, du Travail et de l’Emploi et le Ministère des Finances et du Budget. Selon Serge NGENDAKUMANA, le CNDS a émis une série de recommandations pour améliorer la situation mais aussi régulariser les catégories des personnes qui le méritent selon les critères préétablis. Dans cet atelier, où même le président du Confédération des Syndicats du Burundi (COSYBU) Tharcisse GAHUNGU était présent, Serge NGENDAKUMANA du CNDS tranquillise les différentes personnalités que la mise en œuvre de la solution liée aux disparités salariales serait possible en 2018. Signalons que vers la fin de cet atelier, un Comité Provincial de Dialogue Social (CPDS) pour la province de Bujumbura a été mise en place.



Main menu 2

Article | by Dr. Radut
after effects