Jump to Navigation

LA STABILITE ALIMENTAIRE PAR LA FORMATION AUX METIERS DE LA FILIERE AGRI-ELEVAGE.

La filière de l’agri-élevage reste toujours un projet dominant du Ministère de la Fonction Publique, du Travail et de l’Emploi afin de garantir une agriculture durable. Après le recrutement des formateurs des Centres d’Enseignement des Métiers (CEM) des communes de l’intérieur du pays ayant ouvert la filière agri-élevage, dans la province de Gitega du 16 au 19 janvier 2018 était organisé un atelier de renforcement des capacités des formateurs en agri-élevage dans les Centres d’Enseignement des Métiers (CEM) et des Centres de Formation Professionnelle (CFP) au Burundi. Les cérémonies d’ouverture de l’atelier ont été rehaussées par la présence des hautes autorités du Ministère et le Gouverneur de la Province Gitega. Ce dernier a souhaité la bienvenue à l’assemblée et l’a signifié que la paix et la sécurité règnent dans sa province. Lors de son discours d’ouverture de l’atelier, Monsieur Félix MPOZERINIGA, Ministre de la Fonction Publique, du Travail et de l’Emploi a précisé que tout pays qui prétend à son développement économique et technologique doit se rassurer du niveau et de la qualité de l’éducation et de la formation de ses citoyens. Le respect des principes de gestion de ces citoyens éduqués et formés autour des valeurs d’équité, de transparence et de performance constitue le fondement de stabilité sociale et politique d’une nation. Le Ministère de la Fonction Publique, du Travail et de l’Emploi, avec l’appui de ses partenaires techniques et financiers a développé des programmes de formation pour quatre métiers de l’agri-élevage dont l’agriculture, l’élevage, la pisciculture et l’apiculture. La filière agri-élevage vient d’être introduite dans tout le pays à commencer par 109 centres de formation en métiers et les représentants de ces centres ont bénéficié une formation en matière d’initiation à l’exploitation technico-pédagogique des outils de formation et d’une formation aux métiers adaptés à l’entreprenariat/gestion et aux autres cours transversaux facilitant l’autocréation de l’emploi surtout pour les jeunes afin d’augmenter les revenus de la population et une amélioration des conditions de vie. Avant de terminer son propos, le Ministre a demandé aux formateurs de veiller à ce que les CEMs et les CFP soient de véritables centres d’apprentissages, des centres de rayonnement dans leurs environnement, en faire des centres d’alphabétisation fonctionnelle, de perfectionnement et de reconversion professionnelle avec des formateurs, des équipements et des formations de qualité et adapté. Signalons qu’au cours du séjour dans la province Gitega, l’Assistant du Ministre, Monsieur Didace NZAMBIMANA en a profité pour visiter certains centres de métiers de cette province notamment le CFP Gitega, ECOM, CFP MUGUTU et le CEM BWOGA.



Main menu 2

Article | by Dr. Radut
after effects