Web
Analytics Made Easy - StatCounter
Jump to Navigation

DEBUT D’UN ATELIER DE QUATRE JOUR DE RENFORCEMENT DES CAPACITES DE LA HAUTE ADMINISTRATION PUBLIQUE BURUNDAISE EN MATIERE DE GESTION AXEE SUR LES RESULTATS.

Dans l’avant midi du lundi 10 décembre 2018 à l’Hôtel Best Outlook de Bujumbura a débuté un atelier de quatre jours  (du 10-14 décembre 2018) de renforcement des capacités de la haute Administration Publique Burundaise en matière de Gestion Axée sur les Résultats (GAR). Cette formation coorganisée par le Ministère de la Fonction Publique, du Travail et de l’Emploi avec le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), unique Partenaire Technique et Financier dudit Ministère dans le cadre du Programme National de Réforme de l’Administration Publique (PNRA)   concerne les Secrétaires Permanents, les Directeurs Généraux et les Directeurs des différents ministères parmi lesquels les chargés de planification et de Suivi-Evaluation.

Lors de l’ouverture de la première tranche de formation (10-12 décembre2018) qui concerne les Directeurs provenant de tous les Ministères, le Secrétaire Exécutif Permanent de la Réforme de l’Administration Publique (SERAP) Monsieur Charles BERAHINO, après avoir remercié primo le PNUD pour ses nombreux et incessants appuis techniques et financiers dans le cadre du PNRA et, secundo les participants qui ont pris part au rendez-vous, il est revenu sur le contexte de l’organisation de cette formation sur la GAR. D’après le Secrétaire Exécutif, parallèlement aux réformes sur l’administration publique burundaise  entamées depuis 2012 (adoption du PNRA par le Gouvernement) par le Ministère en charge de la Fonction Publique, d’autres actions de réformes institutionnelles sont en cours dans le domaine des finances publiques et dans celui de la décentralisation. Que les fondements de la réforme des finances publiques burundaises sont posés par la loi organique relative aux finances publique (LOFP) entrée en vigueur le 4 décembre 2008. Cette loi stipule les principes  de gestion ci-après : la déconcentration de l’ordonnancement de la dépense, la mutation vers un système de budget programme au lieu d’un système de budget de moyen. Et d’ajouter que les différentes réformes concourent chacune à sa manière à l’instauration d’une réforme de gestion axée sur les résultats dans le secteur public. Or, ajoute-il, les premiers acteurs de ces réformes sont les hauts cadres de l’administration notamment les Secrétaires Permanents des Ministères, les Directeurs Généraux, et les Directeurs dont il faut renforcer les capacités sur les enjeux et les modalités de mise en œuvre d’une Gestion axée sur les résultats afin d’accélérer la mise en œuvre effective de ces réformes.

La première journée de formation a été très riche et bénéfique pour les participants, le Consultant International a commencé par la définition de la GAR et de parles de l’origine de ce concept. Il a ensuite parlé des fondements et les principes de la GAR, la budgétisation axée sur les résultats, les types de management, et il a succinctement évoquer les raisons du passage aux Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) vers les Objectifs de Développement Durables (ODD), etc.

 

 



Main menu 2

Nouvelle | by Dr. Radut