Web
Analytics Made Easy - StatCounter
Jump to Navigation

ATELIER DE VALIDATION DU DOCUMENT DE POLITIQUE NATIONALE DE L’EMPLOI (PNE) PAR LE COMITE DE PILOTAGE ELARGI.

Le Ministère de la Fonction Publique, du Travail et de la Sécurité Sociale (MFPTSS), en collaboration avec ses Partenaires a organisé un atelier de validation du document de la PNE en date du 16 mai 2014 à l’hôtel Royal Palace, dans le cadre du Comité de pilotage élargi. Cet atelier  est une réponse à l’une des recommandations issues du premier forum des Etats Généraux de l’Emploi tenu à Ngozi en date du 30 Septembre au 2 octobre 2013 ( d’élaborer une PNE inclusive et cohérente). Il intervient quelques mois après la validation du même document par le Comité Technique et était placé sous le haut patronage de S.E Mr le 2ème  Vice-Président de la République. Cet atelier a vu la participation de la Superstructure, du Parement, des autres Ministères et de plusieurs Partenaires Techniques et Financiers (PTF) dont le PNUD (Programme des Nations Unies pour le Développement)  au Burundi,  la Banque Africaine de Développement (BAD), l’Organisation Internationale du Travail (OIT), le Fonds International de Développement Agricole (FIDA), le corps diplomatique et consulaire et, le Bureau International du Travail (BIT). Avaient également répondu à ce forum, les Universités, les associations des jeunes, les associations des femmes, les associations des handicapés, les associations des démobilisés, le secteur privé, la Société Civile, et les ONGs, bref tous les acteurs impliqués dans le domaine de l’emploi. Notons que le Comité de Pilotage dont les membres sont issus des différents milieux ci-haut cités est une structure de 16 membres nommés par Ordonnance du MFPTSS en février 2013 pour vérifier et valider le processus d’élaboration de la PNE.

Que ce soit le Représentant Résident de la BAD au Burundi (Mr Ba Abou), le représentant de la Confédération Syndicale du Burundi (COSYBU), le représentant de l’Association des Employeurs (AEB), ils ont tous souligné que l’emploi constitue un facteur essentiel de consolidation de la paix et de la Sécurité pour tout pays, en tant que vecteur d’espoir et de cohésion sociale. Ils ont félicité le MFPTSS pour l’état d’avancement dans l’élaboration de la première PNE au Burundi après la tentative échouée en 1978 et, ont exprimé leur satisfaction pour la qualité de la collaboration avec les autres partenaires au développement qui ont travaillé étroitement avec les autorités burundaises lors de l’élaboration de la PNE (Royaume des Pays bas, PNUD, BIT et FIDA). Ils ont enfin réitéré leurs engagements à continuer à appuyer et à collaborer avec le MFPTSS dans les étapes ultérieures et ont soulevé leur inquiétude liée à l’oubli du document qui peut surgir après son adoption, se référant ici à  certains autres bons documents non encore mis en application et rangés dans les tiroirs.

Prenant la Parole, Mme la Ministre en charge du travail Annonciata SENDAZIRASA a vivement remercier S.E Mr le 2ème Vice-Président de la République d’avoir rehaussé de sa présence cet atelier, et que cela témoigne à plus d’un titre de l’importance que le Gouvernement du Burundi attache à la lutte contre le chômage. Madame la Ministre a également remercié tous les autres participants à cette activité en particulier tous les PTF qui appuient ce processus en l’occurrence la BAD (chef de file), le PNUD, le BIT et, le Royaume du Pays-Bas. Elle a également fait savoir que l’urgence dans la concrétisation de la PNE, est la création de l’Office National de la Main d’œuvre et de l’Emploi au Burundi (ONAMEB) pour encadrer et orienter les chômeurs dans les opportunités éventuelles d’emplois qui seront sur le marché du travail, car désormais, toutes les entreprises devront erga omnes  déclarer les emplois disponibles à l’ONAMEB. Cette structure qui verra le jour l’année prochaine, selon Mme la Ministre ressemble à l’ancienne « Main d’Oeuvre », à la seule différence que la future ONAMEB sera doté de plusieurs structures en l’occurrence : structure des statistiques, structure pour l’entreprenariat, structure pour orienter différentes catégories de chômeurs (handicapés, femmes, etc.) et, une structure de la réinsertion socioprofessionnelle.  Les jeunes chômeurs pourront avoir un internet gratuit leur permettant de chercher du boulot et, un fonds de garanti est également prévu pour que les jeunes entrepreneurs ayant de bons projets puissent bénéficier d’un crédit bancaire de démarrage. Madame la Ministre a terminé en précisant que la PNE prévoit également des stratégies pour faciliter les investisseurs à inonder leurs capitaux au Burundi, et des travaux à Hautes Intensités de Main d’œuvre (HIMO),etc.

Dans son discours d’ouverture de l’atelier, S.E Mr le 2ème Vice-Président de la République a exprimé ses sentiments de joie  et de remerciements à tous les partenaires qui ont œuvré avec dévouement pour mener à bon port ce long processus. Il a fait savoir que dans un pays post conflit comme le nôtre, le chômage et la pauvreté constituent un danger potentiel à la stabilité et la consolidation de la paix sociale. C’est pourquoi, quand notre pays s’est doté de la vision  2025 et du CCLPII, le domaine de l’Emploi a été mis en exergue comme l’une des grandes priorités du Gouvernement, notamment dans son Axe 2  qui parle de « Croissance soutenue et créatrice d’emploi » a-t-il ajouté. Il a fait savoir qu’aujourd’hui, la PNE inclusive et cohérente est là, que l’enquête Nationale sur la Main-d’œuvre est terminée et que le Gouvernement attend avec impatience la disponibilité de ces données qui sont sous analyse ; car elles pourront orienter entre autres la Stratégie de mise en œuvre de la Politique. Avant de terminer, S.E Mr le 2 ème Vice-Président a appelé la jeunesse au changement de mentalité et les a recommandés d’adopter une culture associative et entrepreneuriale, et que le Gouvernement de son côté continuera de créer un bon climat des affaires.

A l’issu de l’atelier, quelques recommandations ont été émises dont celles : de faire passer le document au Conseil National du Travail pour validation avant de l’amener à la Table du Gouvernement pour adoption et, d’harmoniser la PNE avec la Politique Nationale de Formation Professionnelle, la Politique Nationale du Genre et, la Politique Nationale de la Protection Sociale, etc.



Main menu 2

Article | by Dr. Radut