Web
Analytics Made Easy - StatCounter
Jump to Navigation

8ème réunion du groupe thématique « Appui a la Réforme Administrative »

Bujumbura, 25 juillet 2011, la Ministre de la Fonction Publique, du Travail et de la Sécurité Sociale, Honorable Annonciata SENDAZIRASA, vient de tenir ce lundi 25 juillet 2011, dans la salle de réunion du CISNU, la huitième réunion du groupe thématique « Appui à la réforme administrative ».

Le processus de réforme administrative a été initié après avoir constaté que la mise en œuvre des politiques et programmes du Gouvernement ne saurait être possible sans une administration forte et performante. En effet, c’est l’administration publique qui doit servir de levier pour le développement durable et la consolidation de la paix et de la démocratie. Or, cette administration a, comme tous les autres secteurs de la vie nationale, souffert des longues années de crise qu’a traversées le pays. Cependant, malgré toutes les épreuves qu’elle a dû endurer, c’est une administration qui possède des potentialités pour faire avancer l’agenda du développement, pour autant qu’elle fasse l’objet de réformes bien pensées et bien exécutées.

A cet effet, des réflexions pour la conduite d’une réforme globale de l’administration publique sont en cours depuis plus de trois ans et quelques actions allant dans ce sens ont déjà été menées, certaines méritant d’être consolidées et suivies. Cependant, il est évident qu’un programme global et cohérent de réforme doit être mis en place, afin d’atteindre des résultats palpables et constructifs. Ainsi, dans le cadre du groupe thématique « Appui à la Réforme de l’Administration Publique » qui est un sous-groupe du groupe sectoriel « Bonne Gouvernance », les partenaires au développement du Burundi ont accepté d’accompagner le pays dans la formulation et la mise en œuvre d’un programme intitulé « Programme Nationale de Réforme de l’Administration (PNRA) ».

Dans le cadre des réformes envisagées, le Ministère en charge de la Fonction Publique est appuyé par les partenaires tant bilatéraux (les ambassades) que multilatéraux (comme le PNUD, la Banque Mondiale, le FMI et l’Union Européenne). La première réunion avec ces derniers a eu lieu en juin 2009.

Compte tenu de l’importance attachée à la réforme de l’administration publique par le Gouvernement, un Comité de Pilotage du PNRA présidé par le Ministre ayant la Fonction Publique dans ses attributions et qui comprend tous les partenaires a été nommé par décret.

La formulation du PNRA proprement dit se fera suite à un diagnostic institutionnel et opérationnel multisectoriel qui permettra d’une part, de faire l’état des lieux, et d’autre part, de proposer les grands axes de la réforme, et partant les prises d’option et la formulation d’une stratégie et d’un plan d’action.

Six domaines doivent faire l’objet d’une analyse profonde à savoir : i. Les missions de l’État, le travail gouvernemental et la rationalisation des structures administratives ;

ii. La gestion et la formation des agents publics ;

iii. Les statuts, les carrières et les rémunérations au sein de l’administration publique ;

iv. Les procédures administratives et l’assujettissement de l’administration au droit ;

v. Le rapprochement de l’administration et du citoyen ;

vi. L’utilisation des Technologies de l’Information et de la Communication « TIC » en tant que facilitateur.

Ce diagnostic institutionnel et organisationnel sera par la suite complété par un diagnostic opérationnel dans des domaines clés qui auront été identifiés.

La réunion du 25 juillet 2011 faisait suite à celle du 20 mai 2011 et était centrée sur la mise en place d’un fonds commun (basket funds). Le représentant du PNUD a explicité le mécanisme du basket funds et après échanges sur les modalités pratiques de fonctionnement du mécanisme, les partenaires y ont adhéré.

A la même occasion, la Ministre a indiqué les grandes priorités qui constituent en soi des urgences pour mener à bon port les réformes administratives envisagées.

Il s’agit de : 1. Mener une étude sur la réinsertion professionnelle des fonctionnaires et agents de la Fonction Publique et la mise en place d’un fonds pour la démobilisation ;

2. Mener une étude sur la politique salariale ;

3. Mettre en réseau généralisé l’Administration Centrale de la Fonction Publique, les Antennes Provinciales de la Fonction Publique, les services clés en charge de la gestion des ressources humaines des autres ministères ainsi que les autres institutions partenaires ;

4. Doter le Bureau ASAP du personnel, du matériel et d’une organisation appropriée ;

5. Former les membres du Comité de Pilotage de la mise en place du PNRA à la réforme de l’Administration Publique en général et de la Fonction Publique en particulier ;

6. Consolider les données du recensement et les intégrer dans le logiciel de gestion des ressources humaines ;

7. Mettre en place un plan d’action continental pour la Reconstruction et le Développement Post-Conflit des Administrations Publiques en Afrique dans le cadre de la 7ème Conférence des Ministres Africains de la Fonction Publique ;

8. Construire l’immeuble de la Fonction Publique ;

9. Mettre en place les guides sur la gestion axée sur les performances ;

10. Opérationnaliser la mise en place du Conseil Supérieur de la Fonction Publique, le fonctionnement du Conseil National du Travail et la mise en place du Conseil National du Dialogue Social

11. Doter l’Office National des Pensions et Risques Professionnels des Fonctionnaires, Magistrats et Agents de l’Ordre Judiciaire de l’expertise en gestion des régimes en points ;

12. Organiser des ateliers sur la sensibilisation sur la réforme de l’Administration Publique.

Les partenaires se sont engagés à accompagner le processus de réforme de l’administration publique engagé.



Main menu 2

Article | by Dr. Radut